Histoire de santé.

Les escaliers du docteur Simpson  Abonné

Par
Publié le 10/12/2015

En cette année 1831, ils furent trois. Trois chimistes à synthétiser, de façon indépendante, pour la première fois, un composé qui devait modifier le paysage de la chirurgie. L’Américain Samuel Guthrie (1782-1848), de Sacketts Harbor (New-York), produisit ce qu’il appela l’« éther chlorhydrique ». Eugène Souberian (1797-1859) l’obtint en France et Justus von Liebig (1803-1873) en Allemagne. Mais c’est le chimiste français Jean-Baptiste André Dumas (1800-1884) qui élucida finalement la structure de ce composé qu’il nomma chloroforme en 1834.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte