Histoire de la pharmacie

Les Anis de Flavigny entrent au musée… et en pharmacie !  Abonné

Publié le 22/10/2015
C’est désormais jusqu’au Japon qu’on associe le nom des Anis de Flavigny à un « bien bon bonbon ». Mais qui connaît vraiment la fabuleuse histoire de ces petites gourmandises anisées ? Inventées au Moyen âge par les moines bénédictins de Flavigny-sur-Ozerain, village niché au cœur de la Bourgogne, les Anis de Flavigny ont ensuite été commercialisés à grande échelle au XIXe siècle grâce au pharmacien Jacques-Edmond Galimard.
Leur histoire se raconte aujourd’hui dans un musée qui vient juste d’ouvrir ses portes.

On a tous déjà vu cette charmante petite boîte ovale renfermant des petites perles blanches qui fondent sous la langue. Le packaging très reconnaissable, qui a fait le succès des Anis de Flavigny, représente un jeune berger et une jeune bergère en pleine conversation amoureuse sur fond de décor champêtre. À l’origine de cette image, une photographie, celle des enfants de Jacques-Edmond Galimard qui les a fait poser à quelques pas de la fabrique pour créer le visuel de sa marque commerciale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte