Histoire de la pharmacie

Le musée de l’AP-HP cherche un toit  Abonné

Publié le 21/05/2012
L’hôtel de Miramion, situé au 47, quai de Tournelle à Paris, est un des fleurons du patrimoine hospitalier, qui fut pendant 160 ans le siège de la pharmacie centrale des hôpitaux. Et le lieu, depuis 1934, du musée de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris. S’il fait beaucoup parler de lui en ce moment, ce n’est pourtant pas pour son histoire riche et symbolique, mais en raison de sa mise en vente, par le biais d’un appel d’offres, auprès de l’agence immobilière Féau, spécialisée dans l’immobilier de luxe.
Salle de la pharmacie, musée de l'AP-HP

Salle de la pharmacie, musée de l'AP-HP
Crédit photo : musée de l'AP-HP

Vue de l'entrée de l'Hôtel de Miramion, musée de l'AP-HP

Vue de l'entrée de l'Hôtel de Miramion, musée de l'AP-HP
Crédit photo : jc

Portrait de Mme de Miramion, estampe d'après une peinture de Pierre Mignard, 17e siècle

Portrait de Mme de Miramion, estampe d'après une peinture de Pierre Mignard, 17e siècle
Crédit photo :  BNF

À l’Origine de cette décision, les restrictions budgétaires, de plus en plus lourdes, qui obligent l’AP-HP à se défaire régulièrement de biens prestigieux dont elle est le propriétaire. Les exemples sont de plus en plus nombreux, même si les milliards d’euros de dettes sous lesquelles croule l’institution sont loin d’être comblés. Récemment, le magazine « Challenges » a mis en lumière ces biens de nature très diversifiée, non affectés aux soins, légués à l’Assistance Publique par de riches donateurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte