L’apprentissage de l’apothicaire  Abonné

Publié le 11/07/2011

Il y a de cela quelques centaines d’années, le pharmacien s’appelait l’apothicaire et il n’était pas formé dans une université, mais aux côtés d’un maître apothicaire, et ce, durant cinq à dix années. Plus connu chez l’ouvrier, le compagnonnage a connu son apogée au XIXe siècle pour finalement disparaître avec l’industrialisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte