Histoire de la pharmacie

L’apothicairerie de Saint-Germain-en-Laye : une commande royale  Abonné

Publié le 08/10/2009
Au premier étage de la bibliothèque municipale de Saint-Germain-en-Laye, une pièce bien gardée, accessible seulement sur rendez-vous, renferme un ensemble si précieux et fragile que les visites trop fréquentes seraient dangereuses à sa conservation. L’apothicairerie de Saint-Germain-en-Laye, avec sa boiserie finement sculptée d’époque Louis XVI et ses deux cent cinquante pots de faïence et de verre, nous accueille, intacte.
Vue d'ensemble de l'apothicairerie

Vue d'ensemble de l'apothicairerie
Crédit photo : office municipale de tourisme, dr

Cruches et flacons de l'apothicairerie

Cruches et flacons de l'apothicairerie
Crédit photo : office municipal de tourisme, dr

CE N’EST PAS un cabinet de curiosité, mais ça en a l’aspect. Tout foisonne. Sur une architecture de boiserie aux arrondis élégants et aux colonnettes torsadées, les merveilles, des chevrettes, vases et pots canons en faïence grand feu bleue, voisinent avec les objets extraordinaires, de drôles de tasses à oreilles et des flacons de verre de toutes les tailles, dont le contenu est encore là, mélange improbable de matières animales, minérales et végétales, préservé par un bouchon de liège, derrière une étiquette jaunie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte