Histoire de la pharmacie

L’apothicairerie de Flaubert  Abonné

Publié le 18/03/2010
« Je suis né dans un hôpital et j’y ai vécu un quart de siècle », a dit Flaubert. L’hôpital, c’est l’Hôtel-Dieu de Rouen et le petit Gustave, fils du chirurgien en chef Achille-Cléophas Flaubert, passa son enfance dans le pavillon du chirurgien, qui abrite aujourd’hui le musée Flaubert et d’histoire de la médecine. Dans l’ancienne salle d’attente est présentée une apothicairerie reconstituée.
Grille de la pharmacie Mésaize

Grille de la pharmacie Mésaize
Crédit photo : Bruno Maurey, musée Flaubert et d'Histoire de la médecine

Perchoir à sangsues en verre soufflé, 19e siècle

Perchoir à sangsues en verre soufflé, 19e siècle
Crédit photo : Bruno Maurey, musée Flaubert et d'Histoire de la médecine

Flacon en cristal de pharmacie

Flacon en cristal de pharmacie
Crédit photo : Bruno Maurey, musée Flaubert et d'Histoire de la médecine

Clystère soi-même

Clystère soi-même
Crédit photo : Bruno Maurey, musée Flaubert et d'Histoire de la médecine

Jouet pharmaceutique

Jouet pharmaceutique
Crédit photo : Bruno Maurey, musée Flaubert et d'Histoire de la médecine

Pot à onguent napolitain, albarello en faïence de Rouen provenant de la pharmacie Mésaize, 18e...

Pot à onguent napolitain, albarello en faïence de Rouen provenant de la pharmacie Mésaize, 18e...
Crédit photo : Bruno Maurey, musée Flaubert et d'Histoire de la médecine

DANS LA PHARMACIE MÉSAIZE, en regardant les clystères, crachoirs et autres pots à onguents, on imagine la figure du pharmacien Homais de Madame Bovary mais c’est un autre pharmacien qui permit au musée de naître. François Mésaize commença sa carrière comme préparateur en laboratoire à Paris, puis obtint le poste envié de pharmacien gagnant maîtrise de l’Hôtel-Dieu de Rouen. Il ouvrit son officine en 1774. Luxueuse, elle avait pignon sur rue place de la Pucelle, puis fut détruite en 1903 en même temps que l’élargissement de la voie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte