Histoire de la pharmacie

La pharmacopée féministe de Marie Meurdrac  Abonné

Par
Julie Chaizemartin -
Publié le 24/11/2016
Si on avait à établir un trombinoscope des pharmaciens dans l’histoire, rares seraient les visages de femmes. Mais en cherchant bien, on aurait fini par dénicher le minois de Marie Meurdrac dont les rares notes biographiques la décrivent comme chimiste, apothicaire et botaniste. Autant de cordes à son arc ont attisé notre curiosité.

Pas facile cependant de retracer sa vie. On sait qu’elle est née à Mandres-les-Roses en 1610 et qu’elle vécut un temps au château de Grosbois (situé aujourd’hui dans le Val-de-Marne) aux côtés de son époux, Henri de Vibrac, un proche de Charles de Valois. Elle y aurait peut-être fait installer un laboratoire dans lequel elle s’employait à confectionner des remèdes et des recettes cosmétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte