LA SAGA DES MARQUES

Hégor, formules futuristes en habit d’époque  Abonné

Publié le 07/05/2015
On pensait tout savoir des soins Hégor, leurs textures crémeuses, leurs reflets nacrés. Mais s’attendait-on à ce que le précurseur du shampoing dermatologique enjambe plus d’un siècle pour concevoir des formules hyperactives à la pointe de la modernité ? C’est pourtant ce que s’apprête à faire la marque…

1929, LA FIN des années folles, l’amorce de la grande dépression. À cette époque de conjoncture paroxystique où se côtoient gouffres et sommets, le Dr Lachartre garde la tête froide… Et poursuit sa vocation. Pharmacien d’officine, il a racheté, quelques années plus tôt, la pharmacie Rogé Cavaillès, située boulevard Haussmann à Paris. Il va y développer quelques-unes des plus fameuses formules d’hygiène de l’histoire cosmétique, et plus particulièrement trois premiers shampoings qu’il va classer au sein d’une même gamme nommée Hégor.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte