LA SAGA DES MARQUES

Flector, l’articulation faite art  Abonné

Publié le 03/04/2014
Une molécule donne le ton d’une formule qui va dépasser tous les espoirs qu’elle portait… Elle plonge au cœur de l’articulation pour en soulager les maux dans un effet fulgurant et impose un nom au marché des douleurs traumatiques et inflammatoires : Flector.

FLECTOR n’est pas né pas hasard. Et pas n’importe où. Imaginé et développé par les équipes des Laboratoires Genévrier, il en a suivi les orientations. L’une d’entre elles, la rhumatologie, a inspiré sa vocation : le traitement des douleurs inflammatoires. Quand les travaux à l’origine de la première présentation de Flector débutent en 1988, c’est le diclofénac, molécule aux propriétés anti-inflammatoires, qui retient l’attention des chercheurs. Leur objectif est de permettre au principe actif d’agir le plus largement et le plus rapidement possible par voie topique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte