Histoire de la pharmacie

Faïences et porcelaines à l’apothicairerie de Pontarlier  Abonné

Publié le 19/12/2013
Parcourir la Franche-Comté, c’est partir sur les traces de la pharmacie hospitalière. En effet, la région regorge de trésors pharmaceutiques que les communes, conscientes du potentiel de fascination touristique de ces lieux insolites, tentent de remettre en lumière au regard de l’histoire locale. Les histoires d’apothicaires, depuis la nuit des temps, ont toujours fait couler beaucoup d’encre. Alors, quand une apothicairerie aussi peu connue que celle de Pontarlier nous ouvre ses portes, on ne peut que s’y engouffrer, le regard curieux.
Les pots en forme d'urne en faience fine

Les pots en forme d'urne en faience fine
Crédit photo : jc

La salle du laboratoire

La salle du laboratoire
Crédit photo : jc

Les pots en porcelaine

Les pots en porcelaine
Crédit photo : jc

La salle du laboratoire

La salle du laboratoire
Crédit photo : jc

Les bouteilles contenant les solutions liquides

Les bouteilles contenant les solutions liquides
Crédit photo : jc

L’APOTHICAIRERIE n’est pas ouverte au public, sauf pour les Journées du patrimoine durant lesquelles des visites spéciales sont prévues. Pour y accéder, il faut d’abord traverser les parties modernisées de l’hôpital Saint-Joseph, dont la première pierre a été posée il y a près de quatre siècles. À l’origine, un tout premier hôpital, encore plus vieux, existait déjà à l’époque médiévale sous le nom d’hôpital Saint-Pierre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte