Histoire de la pharmacie

Émile Coué : aux sources du psychisme humain  Abonné

Publié le 20/02/2014
Avec le succès du coaching ces dernières années, la méthode Coué aurait-elle à nouveau les faveurs ? Le « je vais y arriver » ou le « je n’ai plus mal » pour calmer une douleur, on l’a tous testé une fois, on l’a tous un jour répété intérieurement. Il suffisait d’y croire et le mal semblait s’estomper. Illusion de l’esprit ou diagnostic réel. Le célèbre pharmacien Émile Coué a répondu à cette question il y a près d’un siècle.

« TOUS LES JOURS, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux. » C’est la phrase que le pharmacien Émile Coué préconisait à ses patients de répéter plusieurs fois, convaincu que notre psychisme a une influence sur notre corps dans le processus de guérison. Mais il ne s’agit pas d’une question de volonté mais plutôt de foi et d’imagination. Il faut que notre cerveau se représente qu’il n’a plus mal et, pour arriver à ce résultat, la méthode d’autosuggestion consciente d’Émile Coué fut la meilleure au début du XXe siècle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte