Julien Régnier

Diplômé en 2010 et compagnon HPI  Abonné

Publié le 11/07/2011

Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quelles motivations vous ont poussé à devenir compagnon HPI ?

JULIEN RÉGNIER.- C’est d’abord une aventure humaine, qui me permet de rencontrer beaucoup de gens et de partager leur expérience. Je me suis intéressé à HPI parce que c’est un groupe particulier, où tout tourne autour du patient. Or je sors de la faculté de pharmacie, les temps sont durs pour s’installer. Nous, les jeunes, devons réfléchir à la façon de faire évoluer la profession. Enfin, c’est une manière de me former de manière accélérée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte