Les antigrippaux dans l’histoire

De l’île aux oiseaux à l’anis étoilé  Abonné

Publié le 23/01/2014

L’HISTOIRE est de… saison. Infection souvent jugée, à tort, comme bénigne, traitée de façon prophylactique par la vaccination, la grippe ne donna lieu que tardivement à des recherches visant à découvrir des traitements curatifs. Il s’écoula 30 ans entre la découverte de l’origine virale de la grippe humaine en 1933 par trois virologistes du National Institute for Medical Research d’Hampstead, Wilson Smith (1897-1965), Patrick Laidlaw (1881-1940) et Christopher Andrewes (1896-1988) et la synthèse, en 1963, des premiers « antigrippaux ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte