Chimie de l’ergot : quelques dates  Abonné

Publié le 27/09/2012

- 1592 Adam Lonitzer (1528-1586), médecin allemand, remarque l’existence du champignon sur le seigle et le préconise pour faciliter l’accouchement.

- 1808 un médecin américain, John Stearns (1770-1848), utilise l’ergot comme ocytocique.

- 1824 David Hosack (1769-1835), autre médecin américain, souligne la toxicité de l’ergot.

- Circa 1850 le mycologue suédois Elias Magnus Fries (1794-1878) décrit le Claviceps purpurea ; le mycologue français Louis René Tulasne (1815-1885) étudie son cycle reproductif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte