Histoire de la pharmacie

Charles-Louis Cadet de Gassicourt (1769-1821) contre les charlatans  Abonné

Publié le 23/05/2011
Plusieurs biographes ont pris leurs plumes pour écrire sur la légendaire famille Cadet. Les Cadet de Vaux, de Fontenay, de Chambine, de Limay et, enfin, de Gassicourt, tous furent plus ou moins rattachés à l’histoire de la pharmacie. Parmi eux, Charles-Louis Cadet de Gassicourt suscita le plus la curiosité. Peut-être parce qu’il ne cessa d’attirer les éloges, sans doute parce qu’il était le bâtard du roi.
L'Officine des Journaux sous Napoléon ou l'Académicien droguiste dans Les Annales du Ridicule :...

L'Officine des Journaux sous Napoléon ou l'Académicien droguiste dans Les Annales du Ridicule :...
Crédit photo : Source : Revue Histoire de la Pharmacie

VOILÀ CE QU’EN DIT l’un de ses premiers admirateurs, le baron Thiebault, dans ses célèbres Mémoires : « J’ai dit que M. Cadet, le père de mon ami Charles-Louis avait épousé l’une des plus belles femmes de France. On connaît les fastueuses amours de Louis XV, le zèle des agents pour découvrir et livrer à la fantaisie de ce monarque des beautés nouvelles. Madame Cadet lui fut signalée ; il paraît qu’elle ne résista pas et qu’elle sortit des bras de sa Majesté grosse de Charles-Louis Cadet de Gassicourt. » Très vite, la rumeur fit le tour de la cour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte