Carpentras et sa pharmacie du XVIIIe siècle  Abonné

Publié le 26/09/2013

Lorsqu’on arrive par la route d’Avignon et qu’on entre dans la ville de Carpentras, on est frappé par l’immensité d’un bâtiment flanqué d’un fronton sculpté. L’Hôtel-Dieu de Carpentras déploie ses deux grandes ailes blanches devant nous. À l’intérieur, l’ancienne apothicairerie présente ses remèdes du passé et ses boiseries peintes. Une visite insolite au pied du mont Ventoux.

Scène de singerie peinte sur un placard (18e s) attribué à Alexis Peyrotte

Scène de singerie peinte sur un placard (18e s) attribué à Alexis Peyrotte
Crédit photo : jc

Trois pots de monstre en faïence, décor grand-feu (provenance de Marseille)

Trois pots de monstre en faïence, décor grand-feu (provenance de Marseille)
Crédit photo : JC

DEPUIS 2002, l’Hôtel-Dieu de Carpentras ne remplit plus ses fonctions d’hôpital. Cet immense bâtiment de plus de 7 000 mètres carrés est devenu une curiosité touristique qui attend sa réhabilitation future (prévue à l’horizon 2020) en centre culturel qui pourrait accueillir le musée Comtadin-Duplessis, le musée lapidaire et la bibliothèque Inguimbertine, trois atouts culturels de la capitale du Comtat Venaissin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte