Histoire de la Pharmacie

Bicentenaire du concours de l’internat en pharmacie. Hommages à Joseph-Bienaimé Caventou  Abonné

Publié le 28/09/2015
Il y a tout juste deux cents ans, en 1815, un jeune homme alors totalement inconnu sortait major du premier concours de l’internat en pharmacie. Joseph-Bienaimé Caventou devait être, 5 ans plus tard, le codécouvreur de la quinine.

Déboulonner Caventou ne suffit pas à effacer sa mémoire. Sa statue de bronze fut en effet déboulonnée par les Allemands, un jour de 1941, pour être fondue. À ses côtés, l’effigie de Joseph Pelletier subit le même sort. Depuis 1900, les deux pharmaciens trônaient sur le boulevard Saint-Michel. Aujourd’hui, qui sait que la femme alanguie, à l’angle de la rue de l’Abbé-de-L’Epée, est un hommage à Pelletier et Caventou, découvreurs de la quinine en 1820, figures désormais inséparables de l’histoire de la pharmacie ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte