L'AMP face à la reprise épidémique

L’Agence de la biomédecine identifie deux populations prioritaires  Abonné

Publié le 13/10/2020
Alors que la situation épidémique se dégrade, l’Agence de la biomédecine (ABM) prend les devants pour anticiper une adaptation des activités d’assistance à la procréation assistée (AMP).

Dans une recommandation du 6 octobre, élaborée par un comité* constitué en mars, l’Agence de la biomédecine préconise de donner la priorité « aux femmes en cours de stimulation et aux personnes en cours de préservation urgente de la fertilité ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte