Histoire de la pharmacie

La passion des plantes au château de la Roche-Guyon  Abonné

Par
Julie Chaizemartin -
Publié le 23/06/2020
Le château de la Roche-Guyon, encastré dans la falaise, son donjon haut perché, surplombe une élégante boucle de la Seine. À ses pieds, mouillant dans l’eau, un grand potager-fruitier bruisse encore des idées nouvelles des Lumières. Depuis le XVIIIe siècle, les plantes sont le centre d’intérêt de ce lieu et le thème d’une exposition actuelle dont un mur présente des prêts exceptionnels du musée de matière médicale François Tillequin.
Le château de la Roche-Guyon vu depuis son potager-fruitier

Le château de la Roche-Guyon vu depuis son potager-fruitier
Crédit photo : Julie Chaizemartin

« Depuis quelque temps, nous prêtons régulièrement des échantillons de notre collection à différents musées pour des expositions. C’est une nouvelle dynamique qui s’intensifie » se réjouit Thomas Gaslonde, enseignant-chercheur à l’université Paris-Descartes et responsable du musée François Tillequin. Il rappelle par exemple que des pièces avaient fait le voyage jusqu’à Lyon, au musée des Confluences, pour la grande exposition Venenum, un monde empoisonné en 2018.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte