Deuxième vague du Covid

La filière de cancérologie inquiète des retards de diagnostic  Abonné

Par
Publié le 25/09/2020
Anticiper les lieux des chirurgies oncologiques complexes, suivre les retards diagnostics et organiser les dépistages systématiques : UNICANCER, la Ligue contre le cancer ainsi que l'INca se préparent à la deuxième vague du coronavirus.
Examen d'une mammographie

Examen d'une mammographie
Crédit photo : Phanie

Les enseignements tirés de la première vague (report d'opérations, décalages de traitements type radiothérapie et chimiothérapie, etc.) ont été « source de structuration », détaille le Pr Jean-Yves Blay, président d'UNICANCER, et ont poussé la filière à s'organiser en amont d'une seconde crise.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte