D'après une étude publiée dans « The Lancet Rheumatology »

Hydroxychloroquine-azithromycine, une association à risque  Abonné

Par
Publié le 04/09/2020
Une étude rétrospective menée à partir des données cumulées sur 20 ans de près d’un million de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde met en évidence les risques cardiovasculaires importants, y compris la mortalité, associés d’une part à la prise de l'hydroxychloroquine (HCQ) seule sur le long terme et, d’autre part, à la prise combinée de l'hydroxychloroquine (HCQ) et de l'azithromycine (AZM).
La combinaison HCQ + AZM présente un risque de mortalité cardiovasculaire plus de deux fois (2,19) supérieur au traitement comparatif

La combinaison HCQ + AZM présente un risque de mortalité cardiovasculaire plus de deux fois (2,19) supérieur au traitement comparatif
Crédit photo : BURGER/PHANIE

À partir des données cumulées sur 20 ans de près d’un million de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, le réseau international de chercheurs et de bases de données de santé « Observational Health Data Sciences and Informatics community » met en évidence les risques cardiovasculaires importants, y compris la mortalité, associés d’une part à la prise de l'hydroxychloroquine (HCQ) seule sur le long terme et, d’autre part, à la prise combinée de l'hydroxychloroquine (HCQ) et de l'azithromycine (AZM).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte