Une mise au point du Pr Scherrmann

Hydroxychloroquine, azithromycine et Covid-19  Abonné

Publié le 05/06/2020
L'hydroxychloroquine n'a pas fini de faire couler beaucoup d'encre. Certains pensaient que l'étude publiée dans « The Lancet » le 22 mai dernier, pointant une surmortalité chez les malades en recevant, mettrait un arrêt définitif à son usage contre le Covid-19. Dans la foulée, l'OMS et plusieurs pays, dont la France, suspendait les essais cliniques en cours et son utilisation à l'hôpital. Mais cette étude est à son tour mise en cause par de nombreux scientifiques. Comment s'y retrouver dans ces avis contradictoires, où la polémique prend souvent le dessus sur l'analyse scientifique ? Dans une tribune qu'il a adressée au « Quotidien du pharmacien », le Pr Scherrmann, professeur émérite de pharmacocinétique, tente de rétablir une vérité scientifique, trop souvent occultée par « la passion et l’aveuglement des débats », sur le potentiel de cette association thérapeutique, hydroxychloroquine et azithromycine, contre le Covid-19.
Après les polémiques, place aux arguments scientifiques

Après les polémiques, place aux arguments scientifiques
Crédit photo : Phanie

 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte