Non content d'avoir élaboré une des gammes d'oligoéléments les plus notoires, le laboratoire des Granions a su diversifier son offre en investissant le champ des compléments alimentaires.

Granions, l'étincelle de vie cellulaire  Abonné

Publié le 07/05/2020
« On a souvent besoin d'un plus petit que soi », dit la fable... Mais quand le « petit » est infinitésimal et que de sa seule présence dépend tout l'équilibre d'un métabolisme, on parle d'oligothérapie. Une discipline à laquelle un laboratoire a donné une forme administrable et un nom : les Granions.

Quand le laboratoire des Granions est créé en 1948, les oligoéléments ont déjà fait l'objet de nombreuses recherches. Le chimiste Gabriel Bertrand, dont les travaux chevauchent les XIXème et XXème siècles, est le premier à désigner par le terme d'oligothérapie l'activité thérapeutique de ces métaux présents à l'état de traces dans l'organisme. Mais leur effet de catalyseur a été décrit bien avant : « Certaines substances exercent par leur seul contact une telle influence sur d'autres substances qu'il en résulte un ensemble d'effets chimiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte