Une activité très encadrée

Une activité très encadrée

Marie Bonte
| 18.09.2017

Selon l’article L.4362-1 du Code de la santé publique (CSP), seules peuvent exercer la profession d’opticien-lunetier les personnes titulaires du diplôme, certificat ou titre mentionnés aux art. L.4362-2 et L.4362-3. Aussi, pour exercer cette activité dans leur officine en lien direct avec le client, les pharmaciens doivent être eux-mêmes titulaires du diplôme d’opticien, avoir un membre de leur équipe dans ce cas, ou encore, confier cette responsabilité à un opticien.

L’art. R.4235...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cour des comptes

La Cour des comptes veut généraliser l'usage du dossier pharmaceutique

Dans leur rapport annuel, les sages de la rue Cambon préconisent d’étendre l’usage du DP à tous les Français et à toute la chaîne de soins, établissements hospitaliers compris. Maintes fois cité pour sa réussite, le dossier... 3

Partenaires