Équiper l’officine - L’essor du paiement « sans contact » ouvre de nouvelles perspectives

Équiper l’officineL’essor du paiement « sans contact » ouvre de nouvelles perspectives

Hakim Remili
| 24.03.2016

Encaissement et paiement au comptoir s’émancipent de plus en plus du règlement en espèces et en chèques... et en profitent pour évoluer grâce aux nouvelles technologies. C’est une évolution tout en douceur qu’apporte le « sans contact » au comptoir.

Pour des sommes inférieures à 20 €, il est désormais possible de placer sa carte bancaire, ou son smartphone au-dessus du terminal bancaire, et le paiement est réalisé, sans avoir à taper son code. Un gain de temps pour les pharmaciens et les patients.

La progression du « sans contact » dans les officines va permettre de proposer plus tard de nouveaux services qui se feront au moment du paiement ou qui éclateront ce dernier dans la pharmacie. Le paiement s’adaptera alors à la « cross canalité », par le biais de technologies digitales, mobiles, connectées. Explications.

  • Équiper l’officine - L’essor du paiement « sans contact » ouvre de nouvelles perspectives-1
  • Équiper l’officine - L’essor du paiement « sans contact » ouvre de nouvelles perspectives-2

Face à l’irruption des nouvelles technologies dans le back-office, et à présent dans l’espace de vente, l’encaissement et le paiement, à la frontière entre les deux, semblent ronronner dans des solutions classiques éprouvées depuis des années. Un sommeil trompeur peut-être, actuellement, une révolution tout en douceur s’installe, le sans contact.

Les terminaux de paiement lisent désormais sans difficulté le « sans contact » proposé par les cartes bancaires et évitent...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires