Saint-Quentin-en-Yvelines : très jeune ville nouvelle

Saint-Quentin-en-Yvelines : très jeune ville nouvelle

09.07.2012

La ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, devenue communauté d’agglomération, regroupe 7 communes et 145 484 habitants en 2008. Cet ensemble se caractérise par une population stable (+ 0,2 % de croissance par an), un pouvoir d’achat de 13 % supérieur à la moyenne nationale, et une part de personnes âgées (65 ans et plus) de l’ordre du tiers du niveau national. La commune compte 42 pharmacies.

  • Les quais de Saint-Quentin
  • Saint-Quentin-en-Yvelines : très jeune ville nouvelle-2
  • Saint-Quentin-en-Yvelines : très jeune ville nouvelle-3
  • Saint-Quentin-en-Yvelines : très jeune ville nouvelle-4

À SAINT-QUENTIN-EN-YVELINE, la « jeunesse » de la population explique à elle seule un niveau de consommation en médicament par habitant de l’ordre de 20 % inférieur à la moyenne nationale.

Située près du plateau de Saclay, la zone est intégrée à un projet d’intérêt national de développement d’une « Silicon Valley européenne ». Elle abrite une université et plusieurs sièges sociaux de multinationales.

Saint-Quentin comporte, selon la découpe de l’INSEE,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires