UN CONSEIL ARGOS CONSULTING* - Connaissez-vous votre concurrence?

UN CONSEIL ARGOS CONSULTING*Connaissez-vous votre concurrence?

20.01.2011

La concurrence est omniprésente, et pas forcément toujours là où on le pense. Avec plus de 22 200 pharmacies, le réseau officinal est l’un des plus denses de France, loin devant les bureaux de poste, et même devant celui des grandes surfaces alimentaires. Étudier sa concurrence, c’est comprendre l’environnement dans lequel on évolue, pour pouvoir s’y adapter. Bien connaître ses concurrents, leurs spécificités, permet de se différencier, de repérer leurs bonnes pratiques pour les améliorer, et leurs points faibles pour les exploiter à son avantage. Explications.

  • Bien connaître sa concurrence pour mieux se différencier

IL FAUT LE SAVOIR, un client trouve en moyenne une officine à 7 minutes de trajet** de chez lui. Autant dire qu’il est facile pour lui de changer de pharmacie pour une autre plus attractive, d’où l’intérêt de se différencier, et pour cela, de connaître ce que font les « autres ».

Car oui, avant la parapharmacie de l’hypermarché du coin, le premier concurrent, c’est la pharmacie de l’autre côté de la rue, c’est celui que l’on aime à appeler le « confrère ». Même une pharmacie qui se...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Dispensation à l'unité

Dispensation à l'unité : une fausse bonne idée selon le président de Cyclamed

Le président de Cyclamed, Thierry Moreau Defarges, estime que la vente de médicaments à l'unité est une « fausse bonne solution ». Rappelant que la consommation de médicaments ne cesse de baisser en France depuis 10 ans alors... 8

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.