La dysfonction érectile Abonné

Publié le 16/11/2015

Trouble extrêmement fréquent, qui toucherait un jour ou l’autre près de 20 % des Français, de manière exceptionnelle, intermittente ou récurrente, les troubles de l’érection demeurent insuffisamment dépistés, et donc pris en charge, alors même qu’il existe des traitements symptomatiques efficaces. Un autre aspect important sous-estimé étant que la dysfonction érectile peut constituer aussi un signal d’alerte cardio-vasculaire à ne pas négliger.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte