Le NS sous surveillance  Abonné

Publié le 28/11/2013

« Comment obtenir ce taux quand les deux principaux prescripteurs de la commune s’obstinent à noter non substituable sur tous les médicaments… et que la caisse est impuissante ou, pire, n’intervient pas, malgré nos appels au secours ? » s’alarme notre consœur Sylvie, sur le Quotidiendupharmacien.fr. Pourtant, assure Gilles Bonnefond, cette donnée est désormais prise en compte par les caisses d’assurance-maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte