Trois justifications, un NS  Abonné

Par
Publié le 25/11/2019

À partir du 1er janvier 2020, les prescripteurs ne pourront plus apposer la mention non substituable (NS) face aux spécialités figurant sur une ordonnance sans la justifier. Une justification qui devra répondre aux trois exceptions à la substitution, établies par le ministère de la Santé en collaboration avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Un arrêté paru le 19 novembre au « Journal officiel » précise en effet que la mention NS est possible :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte