À la Une

Moins de cessions, mais aux mêmes prix  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 03/07/2020
Dans le monde d'avant Covid, le marché de l'officine a fait preuve de constance, comme en attestent les statistiques de l'étude annuelle d'Interfimo pour 2019 qui viennent d'être publiées. Bien que le nombre de transactions soit en recul, les prix de cession restent étales et les niveaux de valorisation – pourcentage du chiffre d'affaires et multiplicateur de l'EBE- demeurent inchangés. La crise sanitaire aura-t-elle raison de cette stabilité ?
Le marché de la transaction officinale a subi en 2019 un recul de 4 %

Le marché de la transaction officinale a subi en 2019 un recul de 4 %
Crédit photo : Phanie

L’embellie n’aura été que de courte durée. En croissance de 18 % sur les trois dernières années, le marché des cessions de fonds est en repli de 7 % en 2019. Comme il ressort de l'étude « Prix et valeurs des pharmacies » d'Interfimo (1), 950 cessions de fonds d'officine ont été opérées l'année dernière, contre 1 020 un an auparavant. Un recul à peine amorti par le frémissement observé sur le marché des cessions de parts sociales. Au nombre de 570, celles-ci enregistrent une hausse de 1 %, soit un point de croissance en moins qu’en 2018.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte