Nouvelle campagne sur les médicaments

Les pharmaciens assignent Leclerc en justice  Abonné

Publié le 03/12/2012
Nouvelle campagne, nouveau procès. Leclerc a décidé de se relancer dans la bataille pour réclamer la vente de médicaments non remboursés dans ses grandes surfaces. Mais les pharmaciens, qui n’ont pas l’intention de le laisser faire, viennent d’être autorisés à l’assigner en justice. Leur objectif : faire interdire la campagne.
Une énième offensive pour s’emparer du marché des médicaments non remboursés

Une énième offensive pour s’emparer du marché des médicaments non remboursés
Crédit photo : dr

« ÊTES-VOUS assez riche pour avoir mal à la tête ? » « Aujourd’hui, pour soulager les jambes lourdes, il faut le budget qui va avec. » Ces deux slogans font partie d’une nouvelle campagne de Leclerc sur les médicaments non remboursés. Visible sur le site sesoignermoinscher.com, la campagne a déjà été publiée dans plusieurs magazines féminins depuis une quinzaine de jours. Elle souligne que « 26 % des Français* ont déjà remis à plus tard ou renoncé à l’achat de médicaments du fait de leurs prix trop élevés ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte