Dépistage du SARS-CoV-2

Des chiens « renifleurs » à la rescousse  Abonné

Par
Publié le 11/09/2020
Parmi les nouvelles modalités de tests virologiques du SARS-CoV-2, le recours au dépistage olfactif par des chiens entraînés est de plus en plus évoqué. Pour tester la pertinence de la méthode, deux équipes de recherche françaises se sont lancées dans l’aventure avec des premiers résultats plutôt prometteurs.
Bien entrainés, les chiens peuvent « flairer » 200 à 300 personnes par jour avec un résultat immédiat.

Bien entrainés, les chiens peuvent « flairer » 200 à 300 personnes par jour avec un résultat immédiat.
Crédit photo : AFP/PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Pour parer à la pandémie de Covid, les gouvernements souhaitent développer des tests de dépistage de masse fiables, rapides et peu onéreux. Nous disposons actuellement des tests PCR mais plusieurs autres modalités sont à l’étude. L’une d’elles, plutôt originale, fait appel aux capacités olfactives particulièrement développées du chien, déjà utilisées par les douanes (détection de la drogue ou d’explosifs), les secours (recherche de personnes ensevelies) ou les médecins (dépistage de malades porteurs de cancers du sein, du côlon ou atteints de paludisme).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte