Désinfection

Canon à neige contre SARS-CoV-2

Par
Didier Doukhan -
Publié le 21/04/2020

Chez les Français, le grand ménage de printemps est bien engagé !

Il faut dire que, confinés trois jours avant la belle saison, nos contemporains ont eu le temps de s'y mettre. Armés d'éponges et de désinfectant, ils chassent depuis plus d'un mois l'ennemi public numéro un le plus petit du monde. Mais plus encore que les logements, a priori plutôt bien protégés contre la visite du SARS-CoV-2, ce sont les locaux publics et collectifs qui subissent la grande vague désinfectante. Depuis quelques semaines, il plane dans les bureaux, commerces alimentaires et pharmacies comme un parfum de propre. Aux officines, lieux particulièrement exposés à la contamination, l'Ordre des pharmaciens recommande d'ailleurs clairement sur son site Internet : « Toutes les mesures de bon sens doivent être mises en place pour maintenir des locaux propres et décontaminés : multiplier les nettoyages, utiliser des produits de nettoyage désinfectants virucides (norme NF14476) et alcool > 60° et tenir un cahier de traçabilité des horaires de nettoyage. »

Parfois, quand la tâche est trop lourde, et que le simple vaporisateur et le coup de chiffon ne suffisent pas, certains mettent les grands moyens. Ainsi, à Vienne, une entreprise autrichienne propose depuis la semaine dernière un moyen original de désinfecter les grands volumes : le canon à neige. L'idée est née au pied des Alpes autrichiennes, dans la région montagneuse du Tyrol, où la société DAKA offre ce nouveau service à l'aide d'un canon à neige modifié. L'entreprise propose d'utiliser l'appareil, associé à cinq vaporisateurs de plus petite taille, pour répandre efficacement le désinfectant dans les endroits où il existe un risque d'infection au coronavirus, comme les maisons de retraite, les gares… et les pharmacies. Selon les règles édictées par le gouvernement autrichien pour lutter contre la pandémie, toute entreprise accueillant du public doit être régulièrement désinfectée. À l'heure du déconfinement, à défaut de rouvrir les pistes de skis, le canon à neige modifié permettra la réouverture de nombreux lieux de vie.

Didier Doukhan

Source : Le Quotidien du Pharmacien