Économie officinale

Bientôt une indemnisation par l'assurance-maladie ?  Abonné

Par
Publié le 04/09/2020
Le regain d’activité observé dans les officines en juin et qui s’est prolongé au cours de l’été dans les zones touristiques ne détourne pas les syndicats de leur objectif : obtenir pour la profession une compensation financière auprès de l’assurance-maladie au titre des missions remplies pendant l’épidémie.
L’idée d’une « ROSP Covid » indemnisant les pharmaciens pour leur implication dans la lutte contre l’épidémie est loin d’être abandonnée

L’idée d’une « ROSP Covid » indemnisant les pharmaciens pour leur implication dans la lutte contre l’épidémie est loin d’être abandonnée
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Pour la dernière fois, fin juillet, les titulaires ont pu demander un acompte auprès de l’assurance-maladie au titre de la baisse de leur activité en raison du Covid. Les statistiques n’ont pas encore été communiquées par l’assurance-maladie. Toutefois, le nombre de pharmaciens ayant sollicité cette aide devrait être bien inférieur aux 4 650 confrères qui, de la mi-mars à fin avril, au cœur de la crise sanitaire, avaient demandé une compensation pour un montant moyen de 4 517 euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte