Questions sur ordonnance - Monsieur Pierre M., 67 ans

Questions sur ordonnanceMonsieur Pierre M., 67 ans

Nicolas Tourneur
| 23.04.2018

Monsieur M. est traité pour une maladie de Parkinson à l’origine d’un handicap important et qui, de plus, le rend fortement dépressif. Le médecin de famille a prescrit, outre un traitement antiparkinsonien récemment rééquilibré par le neurologue, un antidépresseur. L’épouse de Monsieur M., perplexe, sollicite le pharmacien car son mari, qui s’occupe désormais essentiellement à domicile, passe des heures devant l’ordinateur à jouer à des jeux d’argent et manifeste une passion addictive réellement préoccupante pour cette activité à laquelle il ne s’adonnait auparavant que ponctuellement.

Modopar 200/50                   1 gélule matin et soir

ReQuip LP 4 mg                    3 comprimés le matin

Cymbalta 60 mg                   1 gélule le matin

 

Traitement pour deux mois.

           

Quels principes actifs...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Dispensation adaptée : c’est parti pour deux ans Abonné

Signé le 12 février, l’avenant 20 à la convention pharmaceutique ouvre la possibilité aux pharmaciens d’officine d’adapter la dispensation de certains médicaments à posologie variable. Cette nouvelle mission en faveur du bon usage débutera le 1er juillet prochain pour une période de deux ans. Explications et réactions. 3

Partenaires