Le point de vue de l'UTIP

Le point de vue de l'UTIP

Danielle Roquier Charles
| 04.12.2017

Le traitement médical d’un glaucome est prescrit à vie. Il ne faut pas l’interrompre. Ce message doit être bien expliqué à l’officine. Il est donc important de prendre en compte la perception par le patient de son affection (qui est une maladie chronique) et du vécu de son traitement afin de favoriser une observance rigoureuse : administration des collyres à heure régulière et sans interruption. De cette dernière, dépend l’efficacité de la prise en charge thérapeutique. À...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

Partenaires