Cas de comptoir

Le contexte :

Monsieur X se plaint de brûlures au niveau du sternum, qu'il ressent depuis plusieurs mois. Il a 55 ans et mange régulièrement au restaurant, du fait de sa profession. Il prend un antiacide mais ça ne suffit plus à le soulager.

Votre conseil :

Vous apprenez que ces symptômes surviennent plusieurs fois par semaine. Vous lui conseillez un IPP à demi-dose pendant 14 jours, en continu, et l'invitez à consulter un médecin. Vous l'incitez à réduire sa...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires