Humeur

Yin et yang  Abonné

Publié le 09/10/2014

Pierre Moscovici n’est pas à la noce, qui doit expliquer devant ses examinateurs de Bruxelles pourquoi il prétend devenir commissaire européen chargé notamment de veiller au respect des critères de Maastricht, alors que, en tant que ministre de l’Économie, il a été incapable de réduire les déficits. Une jeune élue néerlandaise lui a même demandé comment, après avoir été braconnier, il entendait se transformer en garde-champêtre. Figure de rhétorique tout à fait remarquable que, mécontent de ne pas l’avoir trouvée, je propose de généraliser à quelques cas sensibles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte