HUMEUR

Y croire ou pas  Abonné

Publié le 21/03/2010

La responsabilité humaine du réchauffement climatique, c’est comme Dieu. On y croit ou on n’y croit pas. Comme tous les dieux passés et à venir, celui-ci a donné lieu à une religion, avec ses ayatollahs, prêts à vous vous envoyer ad patres s’ils ne parviennent pas à vous convertir. Tout cela exige beaucoup de courage de l’athée en chef, j’ai nommé Claude Allègre. Il est vrai qu’il a fait du combat contre l’intégrisme écologique son fonds de commerce.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte