Le dernier état américain à résister aux chaînes

Western pharmaceutique dans le Dakota du Nord  Abonné

Publié le 19/01/2009
Si les États-Unis passent à juste titre pour être le « paradis » des chaînes de pharmacies et autres drugstore, un de leurs états les moins peuplés, le Dakota du Nord, se distingue par sa législation, unique dans le pays, qui réserve la propriété des pharmacies aux seuls pharmaciens indépendants. Mais les grandes chaînes tentent régulièrement de faire changer cette législation, et une intense bataille de lobbys se déroule actuellement à Bismarck, la petite capitale de cet état rural de 625 000 habitants.

LA QUERELLE qui enflamme depuis plusieurs mois ce tranquille territoire en forme de rectangle qui jouxte le sud du Canada évoque, par bien des aspects, les débats européens actuels sur l’ouverture du capital des pharmacies. En 1963, le Sénat du Dakota du Nord promulgua une loi selon laquelle au moins 51 % du capital des officines devait être détenu par les pharmaciens qui les exploitent, dans le but de préserver les petites pharmacies rurales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte