Premiers recours non programmés à l’officine

Vous le faites tous les jours, faites-le savoir !  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 30/09/2019
L’URPS pharmaciens d’Île-de-France lance une grande enquête sur les premiers recours non programmés réalisés à l’officine et appelle tous les Franciliens à participer. Le but ? Évaluer l’importance de cette contribution afin de la valoriser et de faire reconnaître le rôle incontournable du pharmacien.

Confortée dans sa vision du pharmacien de demain par les orientations de Ma Santé 2022 et les dernières annonces du Plan urgences, l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) pharmaciens d’Île de France souhaite quantifier les premiers recours non programmés réalisés tous les jours par les officines franciliennes. Soutenue par l’agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France, elle a lancé, depuis le mois d’août, une grande enquête en ligne auprès des équipes officinales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte