Voie sublinguale et formes orodispersibles  Abonné

Publié le 05/05/2011
Longtemps relativement peu utilisée, la voie sublinguale connaît depuis ces dernières années un important regain d’intérêt pleinement justifié par ses avantages spécifiques. Quant aux formes orodispersibles, elles connaissent un développement continu que permet leur usage dans de nombreuses situations cliniques.
La voie sublinguale permet une diffusion rapide des principes actifs

La voie sublinguale permet une diffusion rapide des principes actifs
Crédit photo : S. toubon

Les principaux médicaments

Voie sublinguale : extrait allergénique standardisé de pollen de graminées de fléole des prés – Grazax, buprénorphine – Subutex et Temgésic, fentanyl – Abstral, Nicotine – Nicotinell et NiQuitin (comprimés à sucer), Nicorette Microtab (comprimés sublinguaux), pastilles à sucer (Nicopass), Nicogum, Nicorette, Nicotinelle et NiQuitin (gommes à mâcher), isosorbide – Isocard, desmopressine – Minirinmelt, trinitrine – Natispray, oligothérapie

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte