Troisième Journée nationale de formation des pharmaciens

Vieillissement : pour une prise en charge globale du patient  Abonné

Publié le 18/07/2009
Dans une société qui voue un culte à la jeunesse, boire à la fontaine de jouvence reste un fantasme que les hommes ont recherché de tout temps. Vieillir est aujourd’hui un enjeu national, tant l’espérance de vie a augmenté dans nos pays. L’UTIP ne s’y est pas trompé, en organisant sa troisième journée nationale de formation, intitulée : « Vieillir… Le pharmacien, un allié à chaque étape ». Une centaine d’officinaux étaient réunis samedi dernier à la Maison de la chimie pour relever ce défi : apprendre à mieux accompagner les patients et limiter la dépendance.
Thierry Barthelmé, preésident de l'UTIP

Thierry Barthelmé, preésident de l'UTIP
Crédit photo : dr

Le Dr Jean-Pierre Aquino, président du comité de suivi national du plan Bien Vieillir

Le Dr Jean-Pierre Aquino, président du comité de suivi national du plan Bien Vieillir
Crédit photo : dr

MÉTIER EXERCÉ, relations avec sa famille, éducation thérapeutique… L’environnement pèse à hauteur de 50 % dans notre santé. Dans ce contexte, le rôle du pharmacien apparaît incontournable. « Par son écoute et ses conseils de prévention, il aide le patient à éviter l’isolement », souligne Thierry Barthelmé, président de l’UTIP, en préambule à cette journée nationale de formation. Ouvrir de nouvelles pistes de réflexion pour l’exercice professionnel, tel était l’objectif de la manifestation qui a réuni plus d’une centaine de pharmaciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte