Le dossier pharmaceutique fait son entrée à l’hôpital

Vers une sécurisation renforcée des dispensations  Abonné

Publié le 14/06/2010
Les pharmaciens d’officine ne seront bientôt plus les seuls à avoir accès au dossier pharmaceutique (DP) de leurs patients. Leurs confrères hospitaliers vont pouvoir, eux aussi, ouvrir et alimenter des DP, permettant ainsi de renforcer plus encore la sécurité de la dispensation des médicaments. Une expérimentation doit débuter dans plusieurs hôpitaux, à l’heure des grandes migrations estivales. Un point d’étape est prévu en fin d’année pour décider de la généralisation du dispositif.
Les médicaments délivrés par les pharmacies hospitalières pourront figurer dans le DP

Les médicaments délivrés par les pharmacies hospitalières pourront figurer dans le DP
Crédit photo : S TOUBON

TOP DÉPART pour le DP à l’hôpital ! Le dossier pharmaceutique entre en phase d’expérimentation dans quatre pharmacies de centres hospitaliers, à Nîmes, Hyères, Nancy et à l’hôpital Begin, dans le Val-de-Marne. Après eux, le DP doit aussi équiper une dizaine d’hôpitaux volontaires en Lorraine, dans le Sud de la France, ainsi qu’à Paris et sa région. L’expérimentation, qui débutera fin juin-début juillet, ne concerne que les patients en ambulatoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte