Pharmaciens-médecins

Vers une meilleure coordination  Abonné

Publié le 17/01/2013
À l’heure où le parcours de soins du patient est devenu un véritable enjeu, médecins et pharmaciens entendent constituer de réels binômes pour améliorer sa prise en charge. Les représentants des deux professions ont échangé avec des praticiens de terrain et des officinaux sur les modalités à mettre en place pour développer ces coopérations interprofessionnelles, première étape avant des rencontres régionales (voir encadré).
Représentants syndicaux et professionnels de terrain se sont retrouvés lors de ce rendez-vous, le...

Représentants syndicaux et professionnels de terrain se sont retrouvés lors de ce rendez-vous, le...
Crédit photo : E. They

L’heure n’est plus à l’isolement. Bien au contraire ! Depuis la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST), l’ère de la coopération interprofessionnelle est bel et bien là. L’article 51 de la loi du 21 juillet 2009 permet en effet de mettre en place, « à titre dérogatoire et à l’initiative des professionnels sur le terrain, des transferts d’actes ou d’activités de soins et des réorganisations des modes d’intervention auprès des patients ». Ces initiatives locales prennent la forme d’un protocole de coopération qui est transmis à l’agence régionale de santé (ARS) concernée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte