Répartition pharmaceutique

Vers un nouveau mode de rémunération  Abonné

Par
Publié le 30/04/2018
La chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) et le ministère de la Santé vont travailler main dans la main à la refonte du système de rémunération de la distribution en gros de médicaments.
csrp

csrp
Crédit photo : dr

La répartition a atteint les limites de ses capacités financières. À tel point que si la situation perdurait, le dispositif d’approvisionnement du médicament pourrait être réellement compromis. Comme le rappelle Olivier Bronchain, président de la CSRP, « en 2008, le résultat d’exploitation des répartiteurs était de 200 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 19 milliards d’euros. En 2016, il était de zéro pour un chiffre d’affaires de 17 milliards d’euros ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte