La CRAM Bretagne a donné son feu vert

Vente d’appareillage médical : pour Leclerc c’est Vitale  Abonné

Publié le 02/04/2009
Selon Jean-Jacques Le Bian (syndicat du Finistère), les grandes surfaces se servent de l...

Selon Jean-Jacques Le Bian (syndicat du Finistère), les grandes surfaces se servent de l...
Crédit photo : DR

Au moment où le Conseil d’État autorise Leclerc à vendre de l’appareillage médical (voir le Quotidien n° 2648), la CRAM de Bretagne ouvre une nouvelle brèche sur le terrain des officines en accordant à ce point de vente le droit de mettre en œuvre la carte Vitale. Explications.

DANS L’ESPRIT des textes libéralisant le commerce en général, il découle qu’une parapharmacie de grande surface - dès lors qu’elle répond à des normes précises - peut commercialiser certains matériels médicaux, ses clients bénéficiant alors de remboursements comme en pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte