Conditions de prescription et de délivrance

Valproate : des progrès, mais peut mieux faire  Abonné

Par
Publié le 26/10/2017
L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a mis en place une enquête annuelle auprès de 250 pharmacies pour observer le suivi des conditions de prescription et de délivrance particulières des médicaments contenant du valproate.

Selon une étude menée d'avril à juillet 2017, les conditions de prescription et de délivrance du valproate (CPD) sont mieux suivies mais restent en deçà des attentes. Ainsi, les CPD ne sont respectées que dans 47 % des cas (versus 31 % en 2016). L’ordonnance d’un spécialiste datant de moins d’un an est présente dans 81 % des cas (versus 75 %), mais seules 50 % des patientes apportent leur accord de soins signé (versus 33 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte