Vague de perquisitions dans les officines

Publié le 05/11/2010

À Strasbourg, Nîmes, Amiens ou encore Paris, une vingtaine de grosses officines réparties sur tout le territoire ont reçu ces dernières semaines la visite de brigades d’intervention informatique (BII). Les perquisitions, réalisées sur commission rogatoire, sont menées à la fois dans les pharmacies et aux domiciles des titulaires. Des logiciels « voyous » favorisant l’évasion fiscale seraient la cause de cette immense traque. L’importance des moyens mis en œuvre suscite rumeurs et inquiétudes.

Quotipharm.com, le 05/11/2010

Source : lequotidiendupharmacien.fr